Turf et Poker: Les probabilités à l’épreuve des statistiques ou comment subir le coup du lapin avec zénitude.

6 mai 2015

Billet d'humeur

Les aléas et les circonstances de la vie font que parfois nous sommes amenés à changer notre quotidien.. En ce moment , il faut bien dire que tout ne rigole pas forcément pour moi; c’est ainsi.

Me voilà donc au repos forcé, et je retrouve le temps de quelques soirées les tables de poker que j’ai grandement abandonnées depuis presque un an et un certain séjour Florida.

J’ai toujours pris ce jeu pour une récréation …ce qui est plutôt normal pour un joueur de mon niveau, alors je m’amuse.

Tiens justement j’ai décidé d’aborder les probabilités de façon ludique.

Pas plus tard qu’hier soir, lors d’un tournoi ou nous jouions un ticket 200€ pour une finale FPS, j’ai rencontré le spot suivant:

avec  K♠Ken fin de parole. Un relanceur précoce bet  2BB, je raise à 5BB et vilain call, nos tapis respectifs sont relativement profonds à plus de 50BB

Le flop exceptionnel m’offre K♣KT.

Avant d’aller plus loin , je vais vous raconter une petite histoire. Cela remonte à la fin des années 80 ou au début des 90 , je ne sais plus exactement. A cette époque-là, je suivais activement les courses de trotteurs. J’avais noté un cheval dont j’ai oublié en partie le nom un « S » Scorpion ou Scipion de quelque chose,  le pensionnaire d’un entraîneur-driver en vue à l’époque A.Laurent, je m’étais aperçu que ce cheval un peu délicat, aimait les longues lignes droites, Vincennes n’était pas sa tasse de thé, mais en revanche à Cagnes sur mer je l’avais vu finir comme un bolide à 2 ou 3 reprises derrières les premiers.

Un jour une occasion unique de le jouer m’est apparue. La longue ligne droite de l’hippodrome d’Enghien allait à coup sûr servir ses intérêts et le lot de chevaux assez moyen auxquels il était confronté me semblait largement à sa portée.

Au départ de la course, j’étais médusé par sa cote à près de 20 contre 1!!!

Tant pis !.je ne me dégonflais pas et j’investis 200 francs gagnant et 300 francs placés sur ses chances. Le début de course me rassura .Bien parti pour une fois son pilote mena la course à sa guise et lorsque le cheval accéléra, dans le dernier kilomètre, il laissa sur place l’opposition  …. à l’entrée de la ligne droite il avait course gagnée avec une confortable avance d’au moins 30 mètres…. Et puis l’inimaginable se produisit… Quoi donc je vous le donne Emile?

Un lapin… Oui oui,un lapin de Garenne ou d’ailleurs, peu importe un putain de lapin affolé qui surgit sur la piste juste devant MON cheval MON gagnant, et ce qui devait arriver arriva, le trotteur apeuré ou surpris se mit au galop et adieu veaux,vaches, cochons, lapins, couvées et les 4500 francs (un SMIC à l’époque) qui m’attendaient à la caisse.

Alors parlons peu mais parlons chiffres. Quelle est selon vous la probabilité pour qu’un lapin apparaisse sur une piste d’hippodrome et fasse disqualifier le cheval sur lequel vous avez misé et lui seul ? ..Hein.?  

Eh bien je vais vous le dire, c’est à peu près la même que celle de trouver un éléphant peint en rouge et noir dans les rues de Clermont-Ferrand un jour de finale de coupe d’Europe à Twickenham.

Ou encore celle de voir un supporter de l’OM dans le Kop Boulogne  au Parc des Princes crier au milieu des furieux du PSG: « Paris , Paris on t’enc….! ».

Autant vous dire une proba… proche du zéro absolu.

Oui mais voilà en matière de statistiques, le zéro absolu n’existe pas!… D’abord qui connait bien le bougnat jaunard sait que certains soirs de troisième mi-temps ce dernier est tout à fait capable de voir des éléphants ..roses certes, mais bon après tout rose c’est la couleur du Stade Français qui peut très bien un jour ou l’autre atteindre le stade ultime de la compétition européenne.

De même tout provençal qui se respecte sait que « les fadas » c’est pas ce qui manque à Marseille… de là à penser que l’un d’ente eux soit assez givré pour aller tenter le diable au milieu des ultras supporter Parisiens, il n’y a qu’un pas que ce couillon est bien capable de franchir!

Et puis qu’est ce qui nous dit que mon cheval a vu le lapin ? et que ce n’est pas plutôt une mouche qui l’a piqué?..de toute façon ce canasson avait montré par le passé qu’il était imprévisible et tout à fait capable d’une incartade à tout moment et sans raison!…

Mais alors, pour revenir à nos lapins… euh nos moutons je veux dire … cette main d’hier soir ? qu’elle était donc sa probabilité de gagner au flop? Une idée?

Et bien selon ce remarquable outil qu’est « Equilab » contre la  main d’un relanceur précoce qui serait relativement bonne on obtient:    

99,80% !!!…

Et oui, mais voilà 0.20% ce n’est pas zéro et ce n’est pas mon vilain du soir qui vous dira le contraire, d’autant plus que deux K sur le board ça lui faisait même pas peur au vilain, avec QJ et ses tirages couleur, quinte par les deux bouts et même…quinte flush…

Justement, tiens, quinte flush! … elle tombe bien celle-là non?…comme un lapin sur une piste d’hippodrome ou un éléphant rouge et noir dans les rue de Clermont ou encore un supporter givré de Marseille au Parc des Princes…

Allons après tout cela n’est qu’un jeu qu’un  passe-temps il y a d’autres combats à mener dans la vie ou les statistiques ont une toute autre importance…

Selon toutes probabilités!

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Nooberotique |
Mes Soluces Pour Mes Jeux P... |
Wannastudio |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Txprguitarelezard7
| Imperiumhacks
| Funcraft